Travaux de la traversée souterraine de Toulon A50-A57 second tube de la liaison
- Suivi de la qualité de l'air à Toulon -

 

Sommaire :

Contexte et objectifs

Qualité de l’air à proximité des travaux

Impact des travaux sur la qualité de l’air de l’agglomération Toulonnaise

Etude de la source des particules

Toutes les publications

 

Contexte et objectifs

L’Etat réalise la traversée souterraine de Toulon avec la mise en service du 2ème tube du tunnel (Sud). Tout au long de la phase de travaux, la DRE, désormais DREAL PACA a confié le suivi de la qualité de l’air à Atmo PACA, afin d’évaluer les concentrations des polluants et de les comparer aux seuils réglementaires.
Ce suivi de la qualité de l’air permet d’évaluer la pollution induite pendant la phase travaux. En effet, les travaux (centrale d’enrobage, création de piste, et circulation d’engins) et les modifications de trafic routier associées entrainent une perturbation non négligeable du milieu urbain. Cette phase chantier constitue une période de nuisance particulière, différente de la phase d’exploitation.

Le personnel de chantier reste le plus exposé aux pollutions directes. Néanmoins l’objectif de cette étude porte sur la prise en compte des effets générés pour les populations riveraines pendant cette phase de travaux.

Pour réaliser cette surveillance, trois sites complémentaires de mesures des polluants ont été ajoutés au réseau permanent de Toulon dans les secteurs proches des travaux du tunnel.


Emplacement des sites de mesure

LES COMPOSES SUIVIS :

  • les particules (PM10),
  • le dioxyde d’azote (NO2),
  • le monoxyde de carbone (CO),
  • le benzène (C6H6)
 

Qualité de l'air à proximité des travaux

La pollution chronique en proximité des travaux à Puits Marchand :


Les valeurs limites annuelles pour la protection de la santé humaine relative au dioxyde d’azote NO2 et aux particules PM10, fixées à 40 µg/m3, sont dépassées sur le site chantier de Puits Marchand sur les trois années de mesure et sur l’ensemble des trimestres.


La valeur limite en benzène est respectée sur le site de Puits Marchand.

Les pics de pollution sur le site de Puits Marchand


La valeur limite journalière en particules (PM10) a été dépassée chaque année sur les 3 ans (57 fois en moyenne), alors qu’une tolérance de seulement 35 dépassements est réglementairement acceptée..


La valeur relative au seuil d’information et de recommandations à la population en particules (80 µg/m3/24h) a été atteinte 20 fois, en moyenne, sur les trois ans.


La valeur équivalente au seuil d’alerte en particules (125 µg/m3/24h) a été dépassée en moyenne 4 fois sur les trois années.


La valeur limite horaire en dioxyde d’azote de 200 µg/m3, a été dépassée à plusieurs reprises, principalement sur les deux premiers trimestres, toutefois la tolérance de 18 dépassements est respectée sur les trois années de suivi, pour chaque année.


La valeur limite réglementaire en monoxyde de carbone est respectée sur les 9 trimestres de la surveillance du site de proximité des travaux de Puits Marchand.


Impact des travaux sur la qualité de l'air de l'agglomération Toulonnaise

Les 3 sites urbains de l’agglomération toulonnaise n’ont pas été significativement impactés par les travaux, ils sont principalement influencés par les conditions météorologiques, qui favorisent ou non la dispersion des polluants sur l’agglomération.

Le trimestre de novembre 2007 à janvier 2008 a été soumis à une météorologie très stable favorable à l’accumulation des polluants, ce qui explique les concentrations un peu plus élevées sur Chalucet pendant cette période hivernale. Depuis, les sites urbains de l’agglomération Toulonnaise respectent les valeurs réglementaires en particules et en dioxyde d’azote. Toutefois, ils ont mesuré deux pics de pollution en dioxyde d’azote, le 13 janvier 2009 et le 4 février 2011.

La qualité de l’air en proximité des grands axes routiers s’est dégradée sur les trois premiers trimestres de l’étude d’août 2007 à avril 2008. Ces neuf premiers mois des travaux ont été menés simultanément sur trois sites (tête Est, tête Ouest et Puits Marchand). Ils ont engendré des perturbations importantes du trafic dans l’agglomération toulonnaise.

 

Station Toulon Chalucet

 



Station Toulon Marchand

 

Le suivi des niveaux en PM10 sur les sites spécifiques au chantier met en évidence des concentrations supérieures à tous les autres sites urbains et trafic. Les niveaux mesurés sont très nettement supérieurs aux valeurs réglementaires en vigueur. Les activités chantiers engendrent donc une nette dégradation de la qualité de l’air dans leur très proche environnement, ayant un impact sur les riverains limitrophes et de façon plus prononcée pour l’ensemble du personnel travaillant sur site.

Suite à ces observations des deux premiers trimestres de l’étude et afin de limiter les émissions et la dispersion de particules sur le site de Puits Marchand, un entrepôt “couvercle“ a été installé sur la zone chantier de puits d’attaque et d’extraction de la terre pour le creusement du tunnel.

Etude sur la source des particules

Le suivi trimestriel des concentrations en particules sur le site en proximité des travaux a permis d’identifier plusieurs sources d’émission en particules fines. Ces informations ont été confirmées par les analyses chimiques réalisées en 2008 lors d’une étude complémentaire menée par Atmo PACA en partenariat avec le CEREGE et le LGGE.
Cette étude souligne une influence des travaux et des sources terrigènes sur le site de Puits Marchand sur les concentrations en particules. Le site de Toulon Chalucet est, quant à lui, principalement impacté par des particules issues du trafic routier.

Le suivi trimestriel des concentrations en particules et des données météorologiques a également permis de constater que les concentrations élevées sur le site de Puits Marchand semblent dues à trois paramètres :

les activités humaines sur site, génératrices d’émissions et de remise en suspension des particules (PM10) par les engins de chantier, remplissage de silos et mélangeur à ciment.

les conditions météorologiques :

- les vents forts sont généralement associés à une bonne dispersion des polluants et donc à de faibles concentrations. Toutefois, pour un site dont le sol est à nu, comme c’est le cas pour les sites de proximité des travaux, les vents forts induisent un ré-envol des particules terrigènes. Cela provoque une remise en suspension des particules (PM10 et PM2,5) dans l’air ambiant et de fait une augmentation de leurs concentrations.

- la stabilité atmosphérique, observée essentiellement l’hiver en présence de vents faibles et d’inversion thermique, (l’air froid plus dense, plus lourd est bloqué dans les basses couches de l’atmosphère), les polluants s’accumulent au niveau du sol. Ce phénomène peut se prolonger sur plusieurs jours et impactent la totalité des sites de mesure de l’agglomération.

L’ensemble de ces points est détaillé dans les neuf rapports trimestriels de suivi et le rapport de l’étude complémentaire sur la composition chimique des particules. (cf. 5)

Toutes les publications

Atmo PACA, Synthèse du suivi de la qualité de l’air à Toulon dans le cadre des travaux du tunnel A80-A57, télécharger

Atmo PACA, Résumé du suivi de la qualité de l’air à Toulon dans le cadre des travaux du tunnel A80-A57, télécharger

Atmo PACA, Etude complémentaire du Tunnel de Toulon – Caractérisation des particules issues du chantier pendant la phase travaux du second tube du Tunnel.

Atmo PACA, Toulon : suivi de la qualité de l’air – travaux du tunnel – T1, télécharger

Atmo PACA, Toulon : suivi de la qualité de l’air – travaux du tunnel – T2, télécharger

Atmo PACA, Toulon : suivi de la qualité de l’air – travaux du tunnel – T3,télécharger

Atmo PACA, Toulon : suivi de la qualité de l’air – travaux du tunnel – T4,télécharger

Atmo PACA, Toulon : suivi de la qualité de l’air – travaux du tunnel – T5,télécharger

Atmo PACA, Toulon : suivi de la qualité de l’air – travaux du tunnel – T6,télécharger

Atmo PACA, Toulon : suivi de la qualité de l’air – travaux du tunnel – T7,télécharger

Atmo PACA, Toulon : suivi de la qualité de l’air – travaux du tunnel – T8,télécharger

Atmo PACA, Toulon : suivi de la qualité de l’air – travaux du tunnel – T9,télécharger